Recueil de témoignages de membres du club

PATRICE

4 ans et je m'en souviens très bien.   Mes parents m’avaient réveillé parce qu'ils jugeaient l 'Evènement suffisamment exceptionnel.  Ma passion pour l’espace est née cette nuit là .

 

GWENAËL

J’étais avec Alain et des potes à La Cotinière sur l’île d’Oléron ; un bistro, petite télé, tout le monde dehors. Je venais d’avoir mon permis de conduire depuis 1 mois, à 5 je crois en méhari ; Top !

 

MICHEL H.

Avé, moi itou devant la télé les yeux écarquillés!! J'avais 15 ans, snif

 

CHRISTIAN A.

J’avais 22 ans, et j’étais scotché devant un vieux poste de télé en noir et blanc, chez mes beaux parents à Arles sur Tech (Pyrénées Orientales). Tout le monde était parti se coucher ….. mais moi, j’attendais ma dose d’adrénaline ! et j’étais persuadé que je revivrai la même chose quelques décennies plus tard, avec l’arrivée d’un autre Armstrong sur Mars. Aujourd’hui, je n’en suis plus aussi sûr…..

 

MONIQUE

En ce qui me concerne j'avais 10 ans et j'étais seule devant la télé noir et blanc, bien sûr, alors que tout le reste de la famille dormait. 

Voilà,  je m'en souviens très bien et en plus c'était une nuit particulièrement chaude.

 

JEAN

Vu "mon grand âge" j'ai un souvenir parfait de cette nuit exceptionnelle. Nous étions dans notre appartement de Strasbourg, Marie-Thérèse et moi, à regarder avec fascination l'évènement devant notre télévision. J'y ai passé toute la nuit, jusqu'à 4 heures du matin au moins, M.Th fatiguée car enceinte a dû déclarer forfait avant. J'ai même pris des photos de l'image télévisuelle au moment de la sortie d’Armstrong, ses premiers pas sur la lune, celle d' Aldrin, et toutes les opérations qu'ils effectuèrent. J'ai encore les diapos, évidemment pas très nettes on a fait des progrès depuis, mais le souvenir est là.

Nous pensions avec enthousiasme que c'était le début d'une nouvelle ère, exploration de l'espace, sites habités sur la Lune, voire sur Mars. On sait que cela n'a pas été aussi vite et que cela coûtera très cher. Mais un nouvel élan semble être donné. J'aimerais en voir la réalisation.

J'ai ressenti en même temps avec certains de mes contemporains que ce jour-là la lune avait perdu son statut, qu'elle avait depuis la nuit des temps, d'objet sacré, mystérieux, vénéré par les humains comme une déesse, chanté par les poètes, les compositeurs et les écrivains, sans oublier le cinéma. Finalement ce beau disque lumineux, Le Clair de Lune, n'est plus qu'une nouvelle Terre à explorer.

 

DANIELE  P.

Nous allions avec René et les enfants de Paris à Marseille pour prendre un bateau pour l’Algérie voir sa famille. 

Arrêt près de Lyon chez mon cousin où nous avons regardé la télé, effectivement en noir et blanc. 

Après avoir réveillé les enfants, nous sommes restés émerveillés devant le télé, sans presque oser y croire, et j’ai le souvenir d’être sortie dehors après et d’avoir regardé la lune, très belle ce soir là, en me disant que c’était sur cet astre, si proche et si lointain à la fois, que des humains avait marché et avait réussi à s’y poser.

 

DANIELLE  L.

J'étais tout près d'avoir la majorité,  21 ans à l'époque !!!!!. Nous étions en vacances en Bretagne pas de télé dans la maison.                      

 Rien d'astronomique cette année - là , donc . Il a fallu d'autres vacances, en 1976, pour que je découvre le ciel et n'atterrisse plus jamais....!!!!!!

   JEANINE

 Je vais en quelques mots faire un bond en arrière et essayer de me souvenir de cet événement qui fut le démarrage d’événements encore plus importants que nous connaissons aujourd’hui.
J’avais bien dépassé mes 20ans, je vivais à Alger et j’étais jeune maman.
Nous étions avec des amis devant l’écran de la télé comme des milliers de personnes et la nuit fut longue mais dès que Amstrong a ouvert la porte et à commencé à descendre l’échelle, nous étions tous scotchés sur ces images et le premier saut, puis les quelques bonds en soulevant la poussière furent des moments inoubliables.
Évidemment encore bien longtemps après on pouvait entendre des gens dire que tout fut un montage de la NASA. ; il faut dire que les algériens ne portaient pas trop sur leur cœur les américains, ils penchaient plutôt côté russe.
Voilà ce fut une sacrée nuit.


CHRISTIAN M.

   Bien sur moi aussi j'étais badot devant le petit écran familial... J'avais 9 ans je pensais qu'en l'an 2000 il y aurait déjà des stations interplanétaires, et des voyages vers Mars. Et que les martiens nous attendaient... Mars étant plus petite ils sont moins nombreux et on pourrait faire des bonds aussi hauts que sur la lune...

Mon rêve de cosmonaute s'est  dissipé le jour ou j'ai appris qu'il fallait être pilote d'essai (trop compliqué)... lol ...

Je me suis mis à l'étude de l'électronique!

Je lisais science et vie, je faisais des spoutniks en démontant des lampes de télévision HS...

Ah, les rêves de minots!!! Laissons-les courir, ce qui m'a le plus épaté c'est toute cette évolution informatique.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now